Animation, Culture, Tourisme /
la maison forte de Balan

la maison forte de Balan

La maison forte de Balan

BalanVoir l'image en grand Balan

Malgré les partages, les destructions et son utilisation comme grange ou comme séchoir à tabac, il reste de Balan une tour d'escalier du XV e siècle, un corps de bâtiment dont une des salles contient d'intéressantes fresques du XVI e siècle et une entrée monumentale où l'on distingue encore les armes martelées des abbés de Saint Antoine.

Dès 1482, les Antonins vont faire devenir une annexe de l'abbaye, louée (on disait arrentée) à différents dignitaires de l'Ordre jusqu'au début du XVII e siècle.

Les abbés de Saint-Antoine, vont, de 1624 à 1687, réparer d'abord les dégâts commis par les protestants, puis transformer Balan en une maison de plaisance à leur usage.

Elle sera embellie, au XVIII e siècle.

C'est là que viendront se réfugier Jean-Marie Navarre, dernier abbé de Saint Antoine et ses frères, prêtres insermentés comme lui. Ils seront arrêtés à Balan, le 28 Avril 1793, et conduits à Grenoble, où ils seront incarcérés près de deux ans.

Balan restera, jusqu'à nos jours une propriété privée.